TELEPHONE ARABE CONTRE FACEBOOK…

Publié le par bouchareb

Entre hier et aujourd’hui, il y a une curieuse levée de boucliers contre l’internet et les réseaux sociaux en particulier. Le sujet traité dans une émission radiophonique, il a été relayé par un grand nombre de quotidiens. Mais que cet hyperlien fonctionne le même jour, cela relève d’une exécution d’un mouvement d’ensemble.

 

Autre curiosité, toutes les matières médiatiques diabolisent les réseaux  sociaux. Les auteurs y voient un danger pire que les différentes « fièvres » que la population mondiale avait bravé…Déjà, les « larbins », tremblotant et malades sont en train de jurer que le facebook est le principal réseau qui a mis fin aux régimes dictatoriaux e, Tunisie et en Egypte.


Avant, l’illettré ou l’analphabète était jugé par rapport  à l’absence de capacités à lire ou à écrire dans n’importe quelle langue … Aujourd’hui, la « déconnexion » s’avère la forme la plus dangereuse de frustration pour l’être humain…Tout simplement parce que ne pas « surfer » sur le web est  « isoloir» conduisant directement vers la marginalisation….


Il est vrai que l’usage « pervers » et immoral peut causer des problèmes sociaux importants, mais ce n’est pas une raison pour ne pas s’approprier ces nouveaux instruments de communication en adoptant des « à priori » positifs.


Personne n’a encore «  inventé le téléphone qui bloque les appels des amants illégitimes »


 Car à analyser les arguments alarmistes avancés dans les colonnes des journaux, on se rend compte qu’ils sont le tellement superficiels et surtout qu’ils sont d’une platitude insipide. La cybercriminalité  comme principal grief de la perversité occasionnée par l’internet, n’est pas à l’ordre du jour. Ni e-commerce, ni e-banking ne sont en usage en Algérie.Et puis le hacking n'est pas l'apanage du premier venu...


Cette diabolisation semble en vouloir beaucoup aux  réseaux sociaux pour la simple raison qu’ils permettent une communication saine et efficace: ils favorisent la mise en place d’un néo-tribalisme…celui qui ne s’appuie ni sur les relations sanguines, ni sur les proximités géographiques, ni sur les quelques intérêts matériels… il unit les personnes se « partageant » un intérêt commun, sans distinction de races, de couleurs, de religions ou de croyances.


Je crois que les « inquiétudes » de ces « déconnectés » se transforment en  opprobre qu’ils jettent impitoyablement sur les autres…les accrocs du net. Ils se rendent compte que le DOPAGE IDEOLOGIQUE n’a aucun effet sur les nouvelles générations.


Leur morale manque de pédagogie…car, ces réseaux fonctionnent selon des codes de déontologie. Les gens se respectent, se partagent, se solidarisent, s’associent contre les fléaux…Il y a également le e-learning, le e-mail….


Enfin quoique l’on émette comme réserves, c’est quand même EXTRAORDINAIRE D’AVOIR LE MONDE AU BOUT D’UN CLIC.          

                        

 

Publié dans Mes autres pensées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article