Qui a volé l'orange du marchand? ...Le système, pardi!

Publié le par bouchareb

Aujourd'hui, ou que vous allez, ou que vous froncez les sourcils en guise de reproche (voulant dire "vous n'avez pas honte de faire ceci ou cela ?"...Vous entendrez la même réponse: C'est le système.

C'est quoi le système?

Ensemble d'éléments ayant des relations et agissant entre eux dans un "milieu" limité.

 

soyons clairs: ici, les bonnes gens évoquent le "système" politique, c'est-à-dire un ensemble de structures politiques, économiques et sociales dont les relations baignent souvent dans des situations échappant aux valeurs sociales, à l'éthique et surtout au droit prétabli. Une sorte de tolérance "nagative". 

 

Enfreindre la loi, les règles et la bienséance est permis. tout le monde trouve son compte tant que les plaintes sont tues ou inaudibles.

 

la tricherie, la malhonnêteté, l'opportunisme, la falsification, la lacheté, le pillage, la délation etc...sont le lot que beaucoup de gens que je connais, enfourchent pour parvenir  rapidement et au moindre effort en préservant cet  "air" d'être dans leur droit le plus absolu... .

 

Ces manoeuvres ou Ces actes sont tous répréhensibles et pourtant chacun va de sa petite justification: c'est le système.....

 

Le système a bon dos...

 

Faisons une halte et régardons de près ces justificatifs.

 

Est ce que le système nous oblige à s'accaparer les biens d'autrui?

Est ce que le système nous oblige à usurper les compétences que nous n'avons pas?

Est ce que le système nous oblige ne pas soigner un malade correctement?

Est ce que le système nous oblige à vendre notre conscience?

Est ce que le système nous oblige à nous "débarasser" de notre  humanisme?

Est ce que le système nous oblige à apporter de faux témoignages ?

Est ce que le système nous oblige à nous taire devant les destructions et les injustices?

 

C'est peut-être en trouvant dans le "système" le bouc-émissaire à nos problèmes métaphysiques que nous passons avec banalité les cas des "immolés" par le feu..les harragas qui se "suicident" et les injustices quotidiennes ...

 

Dans le Saint Coran, il est  fait mention clairement de ce que chacun doit adopter pour apporter le bien à l'ensemble: " Dieu ne change pas un peuple, tant  qu'ils ne changent ce qui est dans leur âme".  

 

N'est ce pas,  messieurs les Imams, vous qui accourez, suite à l'injonction du pouvoir, à accabler l'immolé et le harrag   ? Surtout n'incombez point vos petites lachetés au système.

   


     

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article