LA DUBAISATION DE CONSTANTINE ?

Publié le par bouchareb

Après la punicisation, la romanisation, la byzantinisation, l'islamisation, la hellalinisation, l'ottomanisation, la francisation, l'algérianisation , voici arrivé le temps de la dubaisation.

Les remous à Constantine sont tels que les tabloïds s'en mêlent. Les plumitifs en herbe s"étonnent de l'attitude réticente des habitants envers la dubaisation de leur ville. La phraséologie journalistique  frôle impudiquement  l'invective, reprochant à la "marmaille" ses penchants archaiques. 

C'est quoi la dubaisation?

Nous connaissons un bout, celui que nous cotoyons chaque jour. Ce sont ces marchés qui pillulent à travers le pays, des lieux bien achalandés ou s'en tassent ces "made in asia". El Eulma est la ville pionnière dans ce domaine. En fait c'est une bazardisation de l'économie, basée essentiellement sur le mouvement des containers et sur une marchandise de bas gamme, en principe à la portée des bourses moyennes.

L'autre dubaisation serait cette icone cultivée par une caste de rêveurs, accrochée à la longue aux cathodes satellisées (sans codes, sans flashage) , rembobinant sans arrêt des images de buildings dont la construction est rémunérée en "puits de pétrole" (nouvelle forme de troc). 

C'est aussi ces figures de "palmiers" résidentiels  gagnés sur la mer, déjà réservés et accessibles par des yachts....C'est-à-dire des gated-communities en Arabie. 

L'avant-dubaisation, c'est quoi? des nomades, des tentes, des pêcheurs, des chasseurs au faucon, vivant sur un sol imbibé d'or noir....Des tribus récemment sédentarisées et un peuple qui s'adonnent aux joutes hippiques, laissant les tâches ménagères aux "esclaves". 

Sans savoir-faire, ce peuple fait appel aux mercenaires prolétaires  d'asie pour s'occuper de ses jardins, de son pain, de ses déchets et de l'entretien de ses chevaux.

Allons...., Notre caste veut juste importer  l'IMAGE pas le SON....Nous sommes toujours dans le cinéma MUET mais en couleur... 

A moins que nos utopistes comptent sur ces chinois et ces japonnais qui se bousculent sur des sites à Constantine..? 

Ils s'occuperont de nos caniches bien coiffés, de nos chiens errants et de nos matous dégoutés et nous, nous n'aurons plus à nous extasier devant des images cathodiques des chaines orientales.....A partir du Transrhummel, nous regarderons juste en direction de l'ex Bardo. Les nostalgiques évoqueront Le REMBLI, el Battoir et peut-être le vieux bistrot connu d'une clientèle exclusive.

Et T.OUATTAR écrira alors le "seisme II" ou "l'Après-séisme" (cela dépendrait de son humeur), le Rhummel sera si propre et ses poissons si gais,  Sidi Rached du haut de sa pointe couvrira la caste de rêveurs de sa  bénédiction.......ou peut-être maudira ces tours qui l'empechent d'avoir  son bain solaire quotidien...ET si son voeu est si puissant,si pieux, si sincère elles tomberons comme des chateaux de cartes...Alors nous saurons enfin qui est CELUI QUI L'A MAUDIT .  Et tous les constantinois évoqueront cette formule de dépit: Celui qui l'a maudit, n'est pas mort. (Li Daâha Ma metch).  nous nous consolerons, en ptétextant le désaccord des aieux.  

Publié dans CONSTANTINE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hecham 02/05/2009 20:54

bien dit! ce projet de tours au lieu et place des "kzadrias" ferait-il de Constantine un "little Dubai"? L'avenir nous le dira, en attendant, fumons du thé, le cauchemar continue pour paraphraser un journaliste!! cordialement zina